Faut-il avoir peur des impayés ?

Investir

Gérer

6 avr. . 4 min

Faut-il avoir peur des impayés ?

C’est une peur bien ancrée dans l’imaginaire collectif français. Pourtant, les impayés locatifs sont bien moins menaçants que ce que vous croyez !

Vous imaginez peut-être qu’un grand nombre de locataires ne paient pas leur loyer et profitent d’une législation qui leur est favorable. Et pourtant… on estime qu’il y a chaque année autour de 3% d’impayés en France ! Ce chiffre est encore plus faible dans le centre des grandes villes.

Si ce chiffre continue de vous faire peur, voici 3 solutions simples et radicales :

1- Suivez votre instinct pour choisir votre locataire !

La première des solutions est aussi la moins coûteuse : choisissez bien vos locataires ! Le profil d’une personne suffisamment malhonnête pour ne pas payer son loyer est assez prévisible : il s’agira forcément de quelqu’un qui n’a rien à perdre et ne craint pas la justice. Un étudiant, un professionnel, un chef d’entreprise… aura toujours à coeur d’être dans le respect de la loi.

Bien sûr, un impayé n’est pas toujours dû à une volonté de la part du locataire de ne pas payer son loyer. Cela peut également être une question de capacité à payer le loyer. La vie est faite de bonnes mais aussi de mauvaises surprises, et il peut arriver que des gens parfaitement honnêtes soient en défaut de paiement. Soyez donc attentif aux revenus de votre locataire et, si possible, à ses projets personnels et professionnels. Trouver un locataire doit ressembler à un entretien d’embauche !

2- Prenez toujours un garant !

Un garant sera une personne physique (un individu, souvent un membre de la famille) ou morale (une entreprise) qui sera tenue légalement de prendre le loyer à sa charge dans le cas où le locataire ne le ferait pas. Un garant fiable sera une garantie largement suffisante pour vous. D’ailleurs, de plus en plus de sociétés proposent de se porter garantes des locataires (la garantie Visale, gratuite pour le locataire, est l’exemple le plus connu). Ces garanties sont évidemment très fiables.

3- La Garantie Loyers Impayés

Toujours pas convaincu par ces 2 solutions ? Il en existe une, plus coûteuse, qui présente l’avantage d’être radicale : souscrivez une garantie loyers impayés. Un assureur se substituera au locataire en cas de défaut de paiement et assurera le financement et la bonne conduite des démarches juridiques à l’encontre du mauvais payeur. Comptez entre 2,5 et 4 % du prix du loyer à assurer.

Attention, notez que le plus souvent ces assureurs exigeront des garanties sur le profil de votre locataire (par exemple, des revenus nets au moins égaux à 3 fois le montant du loyer), ce qui aura pour effet de limiter le nombre de candidats éligibles et pourrait retarder le moment où vous trouverez votre locataire.

Un dernier élément pour conclure : rappelez-vous également que nous vivons en France, un beau pays où règne l’Etat de droit. La loi est certes favorable au locataire à certains égards, mais elle sera toujours de votre côté si un individu fait défaut à ses obligations envers vous !

Recevez la crème de nos articles dans votre boîte mail une fois par mois.