Est-ce le bon moment pour investir en immobilier ?

Investir

Financer

6 avr. . 4 min

Est-ce le bon moment pour investir en immobilier ?

Avec la spectaculaire augmentation des prix de l’immobilier ces dernières années, beaucoup se demandent s’il vaut encore le coup d’investir dans l’immobilier, redoutant une chute des prix. Alors, est-il vraiment trop tard ?

Des taux d’intérêts encore très faibles

Du fait de la faiblesse des taux d’intérêts actuels, contracter un prêt immobilier est devenu beaucoup moins cher, compensant quasiment l’augmentation des prix observée sur les dernières années. Par exemple, si vous empruntiez 200 000 € pour acheter un 25 m2 à Paris en 2008 à 5 % sur 20 ans, votre mensualité était presque 400 € plus chère que si vous empruntiez ce même montant aujourd’hui, soit presque 100 000 € d’intérêts d’emprunts en plus sur 20 ans pour un bien qui vaut aujourd’hui… 100 000 € plus cher !

L’équation actuelle est donc relativement stable sur les 10 dernières années, et les Français peuvent continuer de bénéficier d’un important effet de levier à moindre coût. Les taux d’intérêts sont par conséquent très observés par les professionnels de l’immobilier qui y voient l’un des principaux facteurs d’augmentation de leur activité.

Des prix de l’immobilier en hausse régulière

Certes les prix ont déjà augmenté, mais cela ne signifie pas que la hausse ne peut pas se poursuivre. Par ailleurs, on constate un vrai engouement pour l’investissement locatif sur les 10 dernières années. Or, dans une logique de marché, lorsque la demande augmente, les prix suivent. Dans les grandes villes de France, les meilleures opportunités se vendent en une journée, signe d’une très forte demande qui peut laisser espérer un maintien des prix, voire une hausse.

Une forte demande locative

La demande locative est extrêmement forte : de nombreux jeunes actifs n’ont plus les moyens de s’acheter leur résidence principale et n’ont donc d’autres choix que de louer leur logement. Dès lors, le risque de vacance prolongée de votre logement est extrêmement faible. Or c’est souvent un point que redoutent les investisseurs. Le déficit de logement structurel est un phénomène de grande ampleur en France (certaines études parlent de 700 000 logements manquants sur le territoire national).

Un placement relativement sûr mais rentable

Les rendements des plans d’épargne (Livret A, PEL…) et des assurances-vie sont devenus ridiculement bas. En tenant compte de l’inflation, certains vous feront même perdre de l’argent. Dès lors, l’immobilier se présente comme une alternative relativement sûre et malgré tout rentable pour placer son épargne à l’heure actuelle.

Recevez la crème de nos articles dans votre boîte mail une fois par mois.