Pourquoi paie-t-on des intérêts d’emprunt et comment sont-ils déterminés ?

Financer

6 avr. . 4 min

Pourquoi paie-t-on des intérêts d’emprunt et comment sont-ils déterminés ?

Etant données les sommes en jeu lorsque l’on acquiert un bien immobilier, il est très fréquent d’avoir recours à un crédit immobilier.

Mais qui dit crédit immobilier, dit aussi intérêts d’emprunt. Les intérêts d’emprunt constituent un sujet complexe mais incontournable pour la plupart des acquéreurs d’un bien immobilier. Ces intérêts sont un montant que vous allez verser à la banque (progressivement) tout au long de la durée de votre crédit, dont l’objectif est de rémunérer la banque pour le risque qu’elle a pris en vous prêtant cet argent.

 
 

Le montant de ces intérêts est donc théoriquement le reflet de 3 éléments :

  1. La perception du risque que représente pour la banque le fait de vous prêter cet argent. Plus c’est risqué, plus elle attend d’intérêt en contrepartie. Prêter à un couple ayant 30 000 € de revenus mensuels, un patrimoine immobilier déjà constitué et avec un apport significatif est bien sûr moins risqué que de prêter à un célibataire de 25 ans en période d’essai dans son premier emploi.

  2. Le taux auquel elle-même se finance (auprès des banques centrales) - si elle se finance à 0,5 % pour emprunter l’argent qu’elle vous prête, elle réalisera sa marge sur le taux qu’elle vous appliquera.

  3. La perception de votre potentiel comme client, qui peut conduire une banque à baisser le taux qu’elle vous propose pour éviter que vous n’alliez dans une autre banque. Comme pour l’évaluation du risque, il sera plus simple pour une banque de voir votre potentiel si vous disposez déjà de ressources significatives…

Les taux “planchers” (entendre “tellement bas qu’ils ne peuvent quasiment plus baisser") pratiqués actuellement rendent difficile pour une banque de réaliser une marge suffisante sur votre crédit pour financer toutes ses activités.

Mais comment la banque gagne-t-elle vraiment de l’argent sur votre crédit ?

D’abord, elle vous demandera souvent de souscrire à d’autres de ses produits (assurance-vie, placements réglementés, comptes-titres, assurance habitation, assurance emprunteur) en contrepartie du fait qu’elle accepte de financer votre acquisition. C’est réellement de cette façon qu’elle se financera auprès de vous.
Ensuite, elle ira placer l’argent que vous avez déposé chez elle (comptes-courants, etc.) dans des produits plus rentables que ce qu’elle ne vous verse. C’est d’ailleurs pour cette raison que les banques sont très actives dans les fonds de placement immobilier et privé.

Recevez la crème de nos articles dans votre boîte mail une fois par mois.